Nouveau numéro ETUDES DIGITALES

Au croisement d’une double approche des données via l’informatique et via l’utilisation des données par le politique, la reconfiguration actuelle de la relation « savoir pouvoir » constitue le thème central de ce numéro. En effet, l’ordre classique qui menait, à partir de la raison et par l’intermédiaire de la connaissance, vers la maîtrise totale de la nature et des hommes, ne paraît aujourd’hui plus aussi solidement établi. Ainsi, se met en place un pouvoir dont l’insu progresse parallèlement à l’augmentation des flux informationnels et l’accroissement de leur complexité. Se met alors en place, de manière progressive, une nouvelle condition, incertaine, de l’homme et de son savoir. La science du calcul prend de vitesse la pensée humaine et impose un nouveau « réalisme numérique », expression d’une « fonction dogmatique » produite par de simples corrélations instantanées, arrachées par extraction à la masse des données. Où trouver désormais la possibilité du jugement critique, la mise à l’épreuve de la vérité dans l’argumentation et la discussion ? C’est le questionnement de ce numéro.

Derniers articles

Etudes Digitales n°2 : le gouvernement des données • introduction

E

Le numéro 2 de la revue Études Digitales ouvre un champ de réflexion où, à partir de la montée contemporaine de l’hyperconnectivité des réseaux, les algorithmes concentrent le lien entre données et pouvoir. La compréhension de ce phénomène sera envisagée en deux mouvements distincts mais absolument complémentaires. Le premier mouvement, via l’informatique, rend compte d’une mutation majeure dans...

Les “données de la recherche”. Un objet de la recherche en sciences humaines et sociales

L

Les chercheurs de toutes disciplines sont soumis, dans le cadre d’un mouvement général vers la transparence, à l’injonction de l’ouverture des données et de leurs publications dans des canaux différents des canaux traditionnels. Il conviendrait de s’interroger sur ce que signifient ces données, notamment dans le champ des sciences humaines et sociales. Les sciences de l’information et de la...

Big Data et autodétermination informationnelle des individus

B

Les techniques numériques facilitent aujourd’hui l’expropriation par de grandes organisations privées et publiques, des données des individus. Ce phénomène participe à la violation des principes d’une autodétermination informationnelle reconnue par la loi. Il peut porter atteinte au fonctionnement démocratique. Seuls des projets de Big Data reposant sur le consentement pourraient satisfaire à une...

Le gouvernement des données ou le triomphe de l’univocité

L

L’article présente les origines cybernétiques des algorithmes informatisés qui traitent en temps réel toute donnée pour l’intégrer dans une boucle de rétroaction qui s’actualise en permanence. Norbert Wiener a explicité les fondements philosophiques de la cybernétique : la logique de Wittgenstein en particulier. Heidegger souligne cette univocité développée par Duns Scot. Ne faut-il pas alors...

Big Data entre l’archive et le diagramme

B

Au sein des Big Data, nous distinguons deux tendances qui permettent de décrire les nouveaux « diagrammes » du pouvoir, les modes de gouvernementalité qui leur correspondent, ainsi que leurs relations complexes avec les savoirs. Cette analyse, convoquant le paradigme cybernétique, nous amène à formuler cette hypothèse : il en va désormais non pas simplement d’une nouvelle forme historique de la...

Le fantasme d’une nouvelle physique sociale

L

L’article interroge ces virtualités qui oscillent entre imaginaire et innovation technologique à travers les écrits d’Alex « Sandy » Pentland. Si les Big Data alimentent aujourd’hui les discours les plus enthousiastes comme les plus pessimistes sur les termes de notre développement sociotechnique, c’est qu’ils ouvrent un incroyable champ de prospective Mais ces virtualités sont incarnées dans des...

Les métriques d’audiences comme agents de transformation du journalisme en ligne ?

L

Les métriques de l’audience sont désormais présentes dans la majeure partie des rédactions de la presse en ligne. Elles ont fait irruption dans les salles de rédactions sous la forme de tableaux de bord de suivi en temps réel du comportement de l’audience sur le site. À l’interface de l’offre et de la demande sur le marché de l’actualité en ligne, les métriques participent à cadrer la production...

Exposition et transparence de la vie et du corps à l’ère du capitalisme digital. Une lecture sociologique du Cercle, Purity et Zero K

E

Cet article propose une analyse socio-économique des effets de technologies prônant et rendant possible la transparence de la vie et l’exposition du corps. En se référant à trois romans, l’article s’attarde, d’abord, sur les transformations qui se sont opérées dans l’organisation du travail et, ensuite, sur les manières dans lesquelles les corps désirent, produisent, et réagissent dans une...

La médecine computationnelle entre savoir et biopouvoir

L

La médecine délaisse progressivement le soin du corps pour s’attaquer à la virulence de la maladie au sein du socius. Par la combinatoire des données hétérogènes et le suivi en temps réel des patients, le Big Data nous invite à questionner l’émancipation des capacités prédictives de la médecine devenue politique du vivant. Le corps virtualisé de cette nouvelle médecine n’efface-t-il pas la norme...

Les données personnelles au coeur des rapports entre employeur et travailleur. L’enjeu de sécurité

L

La question du numérique et des données personnelles en particulier est au coeur de relations de pouvoir renouvelées entre employeur et travailleur. L’article met en évidence la difficile conciliation entre l’obligation de sécurité de l’employeur et la liberté du travailleur. Outre une mise en évidence de l’emprise du droit du travail sur le corps humain, l’article pose aussi la question du...