« Se prendre pour Dieu. Une ambition technologique ? »

«

Marc Chopplet est philosophe. Il a travaillé au CREDAP à l’université ParisDauphine et l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, au Centre d’études des systèmes et technologies avancées. Il a été fellow à l’IEA de Nantes en 2015-2016. Ses recherches
concernent le développement des nouvelles technologies, leur acceptabilité sociale et les questions associées.

L’expression « se prendre pour Dieu » est régulièrement opposée à des travaux scientifiques et technologiques dans les domaines du vivant et de la santé. Inversement, certains mouvements comme le transhumanisme se réclament d’une nouvelle religion. Cette double convocation de la religion nous interpelle au sein de sociétés occidentales où les références religieuses, sauf exception, tendent à se perdre. Que révèle-t-elle ? Quel sens lui donner ? Comment l’expliquer ?

Mots-clés : Transhumanisme, religion, technologies, imaginaires, société.

Par Études Digitales - web