« Après la transcendance, de Solaris à Stalker. La religiosité scientifique dans un monde sans dieu »

«

Daphné Vignon est chercheuse contractuelle à l’université de Nantes. Elle coanime les projets « Potlatch / autour du récit » et réalise une grammaire narrative autour des situations immersives. Elle prépare la publication de sa thèse « Les récits du pouvoir » qui explore les matrices narratives de l’État et de la Nation (France de l’âge classique et Allemagne du premier romantisme).

Cet article analyse le récit des échecs de la science et de la technique mis en scène au sein de deux œuvres emblématiques de la science-fiction soviétique des années soixante et soixante-dix : Stalker des frères Strougatski et Solaris de Stanislas Lem. Ces deux textes, marqués par un refus radical de
la transcendance, permettent d’interroger la pertinence du modèle dialectique, sa positivité et son rapport sous-jacent à la problématique du salut.

Mots-clés : Science-fiction, Stalker, Solaris, frères Strougatski, stanislas Lem, dialectique, salut.

Par Études Digitales - web